Le gravelot à collier interrompu

Le gravelot à collier interrompu est un petit limicole migrateur ou sédentaire. Il fréquente les hauts de plage, les dunes, les lagunes, les champs sableux ou caillouteux, les marais salants, et se nourrit sur les estrans sablo-vaseux. 

Après un voyage au sud de l’Europe et vers l’Afrique, le gravelot revient sur les côtes atlantiques au printemps. Il niche dans des milieux ouverts, avec un substrat favorable pour déposer ses œufs : sables, graviers, galets, coquillages, laisses de haute-mer. 

Posés sur le sol et en complet mimétisme avec leur environnement, ses œufs sont exposés aux nombreuses activités humaines qui se déroulent en cette période de l’année très fréquentée.

À l’échelle européenne, la population de l’espèce est estimée en déclin. Les effectifs français sont stables, ce qui cache néanmoins de fortes fluctuations régionales.
 

Gravelot à collier interrompu nichant sur le sable

Gravelot à collier interrompu

Jean-Yves Piel - LPO

Gravelot à collier interrompu

Jean-Yves Piel - LPO

Oeufs de gravelots à collier interrompu

Oeufs de gravelots à collier interrompu

Amandine Eynaudi - OFB

Oeufs de gravelots à collier interrompu

Amandine Eynaudi - OFB

Quelles interactions avec les activités humaines ?

Les principales menaces qui pèsent sur le gravelot à collier interrompu sont :

  • le dérangement
  • la fréquentation du public accompagné parfois de chiens non tenus en laisse
  • la circulation de véhicules en période de reproduction
  • le nettoyage des plages qui supprime la laisse de mer, raréfie ses ressources alimentaires, et détruit les nids et les jeunes individus