Le réseau des aires marines éducatives s’étoffe

21 octobre 2021

Le succès du dispositif des Aires marines éducatives (AME) se confirme d’année en année. Avec 2 AME en 2017, le territoire du Parc en compte désormais 25, soit 40 classes et plus de 1000 élèves impliqués. Avec leur enseignant et le référent issu d’une association d’éducation à l’environnement ou d’une collectivité, les élèves gèrent leur petite zone maritime littorale comme le fait le Parc à son échelle. Durant des séances en classe et sur l’estran, les élèves découvrent la biodiversité marine et les problématiques liées à sa préservation. Ils vont également à la rencontre des acteurs et usagers maritimes pour découvrir leur métier ou leur loisir et les sensibiliser à la nécessité de respecter le milieu marin.

Découverte de la biodiversité dans une AME
Découverte de la biodiversité dans une AME

Sébastien Meslin / OFB

Un engagement croissant

Pour cette année scolaire 2021-2022, le Parc compte 25 AME réparties sur tout le littoral, représentant 40 classes.

Le Parc s’est engagé dans ce dispositif dès 2017 avec deux écoles (dont celle de La Brée-les-Bains) qui poursuit son engagement pour la 5ème année consécutive. D’autres démarrent l’aventure, telles que :

  • 2 classes de la commune Dolus-d’Oléron (école élémentaire Maurice Renard)
  • 2 classes de Saint-Trojan-les-Bains (école élémentaire Henri Seguin)
  • 3 classes de Saint-Pierre d’Oléron (école primaire Pierre Loti)
  • 1 classe de Port-des-Barques (école élémentaire Descartes)
  • 1 classe de Fouras (école élémentaire Jean Michenot). 
Des élèves des 3ème et 4ème cycles 

Le dispositif des AME s’adresse aux élèves scolarisés dans le 3ème cycle et 4ème cycle scolaire, soit des classes du CM1 à la 3ème. Deux collèges se sont engagés dans la démarche : le collège Fernand Garandeau de la commune de la Tremblade et le collège Beauregard de La Rochelle.

Où sont-elles localisées ?

Les AME sont réparties dans tout le Parc, de Jard-sur-Mer en Vendée, jusqu’au Verdon-sur-Mer, de l’autre côté de l’estuaire de la Gironde.

Des projets de préservation et de gestion du patrimoine naturel et culturel marin

Au cœur du dispositif, les élèves se réunissent sous la forme d’un « conseil des enfants » pour prendre des décisions quant à leur aire éducative. Ils développent, avec les équipes pédagogiques et les référents, des projets de préservation et de gestion du patrimoine naturel et culturel marin.
Ces projets sont riches et variés : 

  • l’école de l’île d’Aix a par exemple réalisé un bac à marée
  • l’école de Jean Zay de Saint-Georges-de-Didonne a créé un jeu des 7 familles
  • l’école de La Brée-les-Bains a produit une cinquantaine de fiches thématiques sur les espèces découvertes lors de leurs sorties
  • ou encore l’école La Clairière de Royan s’est engagée dans la protection des hermelles en produisant des dessins plein d’humour ! 

Ces projets se poursuivent d’année en année, et les élèves passent le flambeau aux plus jeunes qui continuent de gérer leur aire en prolongeant les actions lancées et/ou en proposant de nouvelles.

Des classes réparties dans toutes les communes de l’île d’Oléron se sont engagées dans le dispositif

C’est toute une île qui s’engage et dans la démarche AME, avec un total de 14 classes inscrites et financées par le Parc. L’école de La Brée-les-Bains fait partie des premières à s’être lancée dans le projet des aires éducatives en France métropolitaine en 2017. L’année dernière, elle a produit un livret qui fait le bilan de son action depuis le début de son engagement. L’école a même accueilli en 2021 Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, pour lui faire découvrir la richesse de son aire et sa mobilisation pour préserver sa biodiversité.      

Jard-sur-Mer : complémentarités entre l’AME et une Aire terrestre éducative (ATE)

Cette année, Jard-sur-Mer se lance dans l’aventure des AME et grâce à son référent, le Centre socio-culturel du Talmondais, elle échangera avec une classe d’une commune proche (Moutiers-les-Mauxfaits) qui initie une Aire Terrestre Educative. Une ATE est l’équivalent des AME mais sur une zone terrestre, un programme lancé en 2018 qui s’inspire du succès des aires marines. Liées par de nombreuses interrelations entre terre et littoral, ces deux aires ont une logique complémentaire et pourront échanger notamment sur la question des bassins versants. 

Extrait de la bande dessinée Hermelles réalisée par l'AME de l'école de Royan
Extrait de la bande dessinée Hermelles réalisée par l'AME de l'école de Royan

Ecole de Royan

BD sur les hermelles

BD sur les hermelles (pdf - 3757.76 Ko)

Le rôle du Parc naturel marin

Le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis accompagne et coordonne les structures dans la démarche des AME. Par le biais des AME, le Parc contribue depuis 2017 à sensibiliser et à mobiliser les enfants, leurs familles et les acteurs du littoral sur les enjeux de la préservation de la biodiversité marine. 

Un soutien financier

Depuis 5 ans, le Parc apporte un soutien financier aux écoles pour mettre en place leur AME, avec un coût moyen estimé entre 3000 et 4000 € par an. En parallèle et pour répondre au fort engouement que suscite les aires éducatives, un appel à projet national de 600 000 € de l’Office français de la biodiversité a été mis en place pour accompagner le développement de ces aires, un appel à projet qui pourra financer une partie des AME du Parc qui y ont candidaté.

Un accompagnement technique

Le Parc fournit différents supports pédagogiques. En début d’année scolaire, des mallettes pédagogiques sont distribuées à chaque nouvelle AME. Ces mallettes se composent de livres et kits sur le milieu marin, tel qu’un livret sur les Richesses naturelles du littoral réalisé de manière collaborative avec des structures de l’éducation à l’environnement œuvrant dans le Parc (E.C.O.L.E de la mer, CPIE Marennes-Oléron, Environat, CPIE Médoc, Ecomusée de Port-Des-Barques, Groupe Associatif Estuaire). 

Un accompagnement humain

Le Parc est le premier interlocuteur des AME sur son territoire. Il intervient en classe et organise des événements qui regroupent l’ensemble des élèves, dont un rassemblement de fin d’année qui serait enfin possible en 2022 après deux années perturbées par la Covid-19. Ces rassemblements de fin d’année sont essentiels afin d’entretenir le réseau des AME et de permettre aux élèves d’échanger sur les problématiques de leurs aires marines.

Carte des 25 AME des communes bordant le Parc

Carte des 25 AME

Carte des 25 AME

Cécile Barreaud - OFB

Carte des 25 AME

Cécile Barreaud - OFB